Publié le : 15 septembre 20204 mins de lecture

Pour la majorité des gens, l’épilation à lumière pulsée a longtemps été considérée comme un traitement à long terme sûr et efficace. Toutefois, comme tous les traitements au laser, certaines contre-indications de l’épilation à lumière pulsée doivent être prises en compte pour votre propre sécurité.

Grossesse et allaitement

Bien qu’il n’y ait aucune preuve que l’épilation au laser n’est pas sans danger pour les bébés à naître, elle n’est généralement pas recommandée pendant la grossesse ou l’allaitement. Il est conseillé d’attendre d’avoir votre enfant avant d’envisager l’intervention. Cela peut être frustrant, d’autant plus que les femmes se retrouvent souvent plus poilues pendant la grossesse. Heureusement, cette forte pilosité disparaît généralement après la naissance ou une fois l’allaitement terminé. Vos hormones provoqueront probablement des changements dans la croissance des poils, ce qui signifie que la procédure pourrait ne pas être aussi efficace que vous l’auriez souhaitée. Attendez plutôt la fin de l’allaitement avant de commencer l’épilation au laser. Cela permettra à votre corps de revenir à la normale et d’éviter les éventuelles contre-indications de l’épilation à lumière pulsée.

Conditions médicales

Certains problèmes de santé sont largement considérés comme des contre-indications de l’épilation à lumière pulsée. Parmi eux, on peut citer le psoriasis, les troubles hémorragiques, les réactions sévères aux histamines, la chirurgie antérieure comme les peelings chimiques et le vitiligo.

Si vous souffrez de l’une de ces affections, il se peut que vous ne puissiez pas être soigné. Votre médecin spécialiste du laser vous conseillera la meilleure solution lors d’une consultation. En outre, de nombreux médicaments ont des effets secondaires, en particulier ceux qui rendent la peau plus photosensible. Cela signifie que votre peau pourrait réagir plus négativement à certains changements, comme l’épilation IPL. Si tel est le cas, vous devrez peut-être envisager une solution à ce problème. Vous pouvez par exemple faire une pause dans la prise du médicament qui pose problème ou opter pour un autre traitement. Une discussion avec votre médecin généraliste vous aidera à déterminer la ligne de conduite à adopter en fonction de vos besoins.

Cicatrices chéloïdes et tatouages

Lorsque la plaie ne guérit pas normalement, des cicatrices chéloïdes sont produites, ce qui est particulièrement dangereux pour quiconque souhaite effectuer une épilation au laser. La peau est généralement surélevée, ce qui peut la rendre vulnérable pendant l’intervention. Dans certains cas, votre consultant peut encore être en mesure de pratiquer l’épilation au laser. Toutefois, il est essentiel que vous soyez conscient des risques et pleinement informé avant de prendre une décision finale. Les zones de la peau où il y a un tatouage doivent être évitées lors de l’épilation au laser. Ceci afin de minimiser l’irritation de la peau, ainsi que tout changement esthétique potentiel de votre tatouage.