Quelles parties du corps peut-on épiler au laser ?

L’épilation au laser a la cote ces dernières années. La méthode consiste à détruire les bulbes au moyen de photons et de lumière. Cette technique permet de supprimer les poils. À première vue, le mécanisme semble inoffensif. Pourtant, il n’est pas adapté à toutes les parties du corps. Voici les seules zones favorables à une épilation au laser.

Les zones classiques

Les aisselles et les jambes sont les principales zones à épiler au laser. Un simple passage permet d’adoucir les surfaces. À l’inverse de l’épilation à la cire et de l’épilation électrique, la méthode retarde la repousse tout en réduisant la densité des poils. Outre le gain de temps, l’économie figure aussi parmi les avantages de cette pratique.

Cependant, elle expose votre peau à quelques effets secondaires bénins et temporaires. À la suite de l’intervention, la surface traitée manifeste une rougeur suivie d’un léger gonflement. Vous pouvez aussi ressentir une sensation de chaleur. Des brûlures superficielles apparaissent et engendrent de petites croûtes. Ces manifestations disparaissent au bout de 3 à 35 jours, en fonction du type de peau.

Les zones intimes

Les parties intimes comptent parmi les zones à épiler au laser. L’hygiène et l’esthétisme encouragent cette pratique. Selon la qualité du poil, comptez entre 5 à 10 séances avant d’obtenir un résultat probant. Contrairement à certaines idées préconçues, les poils n’ont rien d’une barrière protectrice contre les microbes. L’épilation intégrale du maillot ne favorise en aucune manière les infections. Une hygiène irréprochable reste l’assurance d’un confort intime.

Toutefois, l’épilation soulève quelques contre-indications. Elle est interdite pour les femmes enceintes et allaitantes. Elle est aussi déconseillée aux jeunes qui n’ont pas encore atteint la fin de la croissance de leur pilosité car la pratique risque d’endommager l’évolution naturelle des cellules. Le laser provoque des brûlures sur une peau bronzée. Les patients en plein traitement médicamenteux ne peuvent subir des expériences photosensibles aux rayons lumineux.

Les zones sensibles

La face haute des cuisses, le cou et les pommettes représentent les zones sensibles chez les femmes. Chez les hommes, ce sont le haut du dos et les épaules. Ces emplacements peuvent être épilés mais nécessitent une intensité de laser différente, en raison de la faible épaisseur cutanée et de l’os sous-jacent qui rehausse la chaleur de la peau.

Ces parties du corps sont qualifiées de sensibles car elles présentent un risque de repousse paradoxale. Ce phénomène se traduit par l’apparition de poils fins sur une zone non traitée située à proximité d’une surface épilée. Il résulte d’un déséquilibre hormonal ou d’une mauvaise utilisation de l’appareil d’épilation (énergie de laser trop faible, utilisation d’une lampe flash, système de refroidissement de basse qualité). Par ailleurs, les parties de la peau tatouée, les grains de beauté ainsi que les maquillages permanents sont exclus des zones à épiler au laser.

Quels sont les avantages de l’épilation électrique à électrolyse ?
Comment se déroule une séance d’épilation au laser ?